FR-EN-中文
Lignes de force
Paris
28.01 - 25.02.2017
24 rue de l'Échaudé, 75006 Paris
Shiori EDA, JI Jun et Arthur LAMBERT, trois artistes trentenaires, évoluent dans un contexte où la mutation de notre monde s’est accélérée en parallèle avec l’évolution du numérique. L’appropriation du digital permet à chacun d’en extraire l’essence et de mettre à jour une perception liée à une réflexion nourrie d’une sensibilité propre à chacun.

Shiori EDA nous montre la fragilité de l’espèce humaine dans un univers qu’elle essaie de dompter. Les compositions picturales entre figuration et surréalisme mettent en scène des femmes nues faisant face à des éléments naturels déchaînés. Toutes adressent un message sur la condition féminine dans une société japonaise ressentie comme misogyne.

JI Jun manipule les perspectives géométriques à travers un procédé numérique qui tend à nous donner la perception d’un objectif photographique de 120 mm. Créant des textures et des scènes surréalistes, il nous offre un monde dénué de vie où une sensation charnelle se retrouve dans les détails que l’on retrouve dans ses compositions architecturées. L’homme fait corps avec ses créations.

Arthur Lambert met en lumière les divers états transformés de la nature et de l'être à travers un univers géométrique dont lui seul en connait les secrets. Il vit chacune de ses oeuvres sous formes d’expériences où la répétition l'emmène dans un état transcendantal. Ses compositions qualifiées d’« illuminations intérieures » nous permettent d’initier une quête entre l’esprit et la matière.

En savoir plus…
0000000068
0000000069
0000000070
1 2 3 4 5 6 7 8