FR-EN-中文
Ville, Lecture Erronée
Ivry sur Seine
12.12.2013 - 08.02.2014
28bis, rue Barbès 94200, Ivry sur Seine
Dans un monde où les codes visuels sont utilisés comme des armes de propagande, les utiliser en les recomposant évoque dans ce contexte un champ de liberté où l’on inventerait sa propre réalité.

En rencontrant Litao deux ans auparavant, j’ai été marqué par l’atmosphère particulière qui régnait dans son atelier situé au rez-de-chaussée d’une tour perdue au milieu de tant d’autre. Il y a bien entendu, cette joie de voir arriver un galeriste étranger dans son antre - mais son regard me dictait une tout autre histoire. Rapidement je me suis retrouvé happer par les tons mélancoliques qui se dégageaient de ses œuvres.

Comment devais-je les ressentir ?

La poésie que m’offrait à voir ses compositions m’amena vers une profonde introspection…

Tout comme la réaction physique dû à la persistance rétinienne. Persistance de certains souvenirs qui seraient ancrés à des points de vue actuels. L’espace temps n’a plus d’importance. Tout y est harmonieusement orchestré comme le serait un compositeur absolument investit d’un air persistant, maestria s’il en est.

Après la visite de la fondation Tapiès à Barcelone, une phrase ne cessera plus de résonner dans mon esprit et que je ne pus que mettre en abîme avec l’œuvre virtuose de Litao :

« Une œuvre est une porte menant vers une nouvelle porte ».

A l’occasion de cette exposition, Litao explore au travers de souvenirs croisés, accumulés, ou ordonnancés une liberté de réécrire le passé, le présent, imaginer le futur…





En savoir plus…
0000000281
0000000282
0000000283
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16