FR-EN-中文
Emeric Chantier - Decorum
Saint-André-du-Bois
25 juillet - 20 décembre 2020
Château Malromé
Les œuvres de l’artiste Emeric Chantier (né en 1986) questionnent le dialogue éternel entre l’Homme, les animaux et la Nature à travers la sculpture. Présentée au sein de la galerie d’art du Château Malromé, l’exposition Decorum rappelle la passion du peintre Henri de Toulouse-Lautrec pour le cirque, par laquelle il étudiait les corps en mouvement, les performances athlétiques des artistes et les postures d’animaux.

Decorum met en lumière les animaux sauvages ou domestiqués réalisés pour donner l’illusion de matières naturelles vivantes. Ces animaux sont en interaction avec des volumes blancs correspondant à leur standards, ils sont appelés « définition(s)...» par l’artiste. Ces volumes symbolisent le besoin de l’Homme de classifier ce qui l’entoure.

Depuis l’Antiquité, l’Homme tente de définir tout ce qu’il voit, touche, pense, entend, sent et ressent ; c’est ainsi qu’il communique et transmet le Savoir en enfermant le Vivant dans des cases. Ce même enfermement non volontaire serait-il l’hallali (mise à mort de la bête lors de la chasse à courre) du Vivant par l’Homme ? Le terme rappelle justement les derniers mots d’Henri de Toulouse-Lautrec à son père lors de sa mort : « Je savais, papa, que vous ne manqueriez pas l’hallali ». Lors du décès de l’artiste, son père écrira alors « Dieu n’a pas béni notre union. C’est bien dur de voir renverser l’ordre de la nature. »

Cette même nature, omniprésente dans l’univers d’Emeric Chantier résonne ici avec les forêts encerclant le domaine du Château Malromé. Prête à s’exprimer pour réinvestir les lieux, elle vient nous avertir et partager sa colère (« Wrath ») tout en se montrant généreuse (« Gift », « Ominus »). Réel parallèle avec la volonté du Château de s’ancrer dans une démarche responsable et respectueuse du vivant, Decorum prend alors tout son sens au sein du domaine. On y vient pour se reconnecter à la nature, ressentir l’énergie de l’environnement ou se reconnecter à l’essentiel.

Si l’Homme apparait comme indifférent dans son contrôle, Emeric Chantier nous met en garde avec la série des « Vases » que la Nature est indomptable. Les définitions contenues dans les volumes blancs se sont métamorphosées en un autre contenant : des vases. Decorum démontre ainsi que la Nature a toujours eu et gardera le contrôle sur l’Homme.

Emeric Chantier est représenté par la galerie A2Z Art (Paris – Hong Kong), il a notamment exposé au Musée de l’Homme et au Grand Palais à Paris, à Hong Kong et au Japon.
En savoir plus…
0000001088
0000001089
0000001090
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12