FR-EN-中文
Rachid Koraïchi - le Jardin d'Afrique
Tunisie
Zarzis
Jardin d’Afrique a été imaginé et réalisé par Rachid Koraïchi, artiste algérien vivant en France, pour offrir une dernière demeure aux migrants morts tragiquement, souvent anonymement, en tentant de traverser la mer Méditerranée. Cimetière à ciel ouvert, il cherche à redonner identité, espoir et dignité aux migrants. « Je voulais leur faire un début de paradis » et « aider les familles à faire leur deuil, en sachant qu’il existe un lieu d’enterrement digne », explique Rachid Koraïchi.

Construit à Zarzis, en Tunisie, à la frontière libyenne, Jardin d’Afrique est le deuxième cimetière créé par Rachid Koraïchi, après le Jardin d’Orient réalisé dans le parc du château d’Amboise en 2005.

Ce jardin aux allures de palais, construit sur un terrain bordé d’oliviers, recense diverses espèces végétales, offrant au jardin parfums et couleurs changeants au fil des heures et des saisons. Grenadiers, jasmins, figuiers et plantes grasses bordent les céramiques peintes à la main, la salle de prières, la porte d’entrée dans le style traditionnelle du XVIIe, ou encore les tables, disposées ça et là afin de faire de ce cimetière un véritable lieu de vie.

L’inauguration du jardin a eu lieu le 9 juin 2021 en présence de la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay. Au moment de l’inauguration Madame Azoulay a offert au Jardin d’Afrique l’oeuvre intitulée l’Arbre de la paix, sculpture d’Hedva Ser qui unit dans le bronze les trois grandes religions : islam, judaïsme et christianisme, ajoutant à la symbolique de ce lieu. Le Jardin d’Afrique a également obtenu le statut de lieu protégé par l’UNESCO. Selon les derniers chiffres de l’Organisation Internationale pour les Migrations (l’OIM), 1419 corps de migrants ont été retrouvés noyés dans la Méditerranée au cours de l’année 2020. Cette tragédie se poursuit, le seul mois de mai comptant à lui seul 181décès en mer.

Sur les 600 tombes que peut accueillir le cimetière, 200 sont déjà occupées, et la construction d’un deuxième cimetière sera probablement nécessaire.

Un projet humanitaire qui, Rachid Koraïchi l’espère, aura une résonnance internationale et contribuera à résoudre la crise migratoire.
En savoir plus…
1133
1134
1135
1 2 3 4 5